Mes chers lecteurs, mes chères lectrices, voici mon blog construit essentiellement autour de mes oeuvres afin de partager et d'échanger avec vous. Vous aurez l'accès aux livres, aux reportages et interviews, radio ou TV, aux articles de presse, etc... Aussi, vous pourrez me demander des dédicaces. Alors à bientôt. "On n’habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c’est cela et rien d’autre. ». E.M. Cioran, Aveux et anathèmes. Blog créé par Zühal Türkkan et Leyla-Gün Gürsel.

30 Mar

Ce qui me fait chaud au coeur, c'est un message d'une bibliothécaire-bloggeuse, qui fait l'éloge d'une de mes oeuvres... Mille mercis à Sylvie !

Publié par Blog d'un écrivain turc à Paris : Nedim GÜRSEL  - Catégories :  #Press book, #Une oeuvre traduite dans dix-neuf langues, #Les ouvrages publiés sur mon oeuvre, #Roman

Nedim Gursel est le plus grand auteur turc contemporain avec Orhan Pamuk (et son ainé Yachar Kemal). J'ai découvert il y a déjà plusieurs mois cet auteur avec La première femme, l'histoire d'un jeune homme qui quitte son village anatolien natal pour aller faire ses études à Istanbul.

Le roman se déroule sur une journée: il quitte sa mère, incarnée par les contes de son enfance, découvre Istambul la magnifique, la maléfique, connaît sa première expérience sexuelle dans un bordel et finit par être ensorcelé par la ville majestueuse.

Le titre désigne plusieurs figures féminines qui se superposent: il s'agit à la fois de la mère adorée, de la jeune princesse du conte que lui lisait sa mère, qui incarne la femme idéale. Puis on découvre la prostituée et enfin la ville même d'Istanbul présentée sous les traits d'une femme ensorceleuse.

J'ai adoré ce roman qui se présente sous la forme d'un roman d'apprentissage. L'écriture est magnifique; nous avons l'impression de nous promener dans les ruelles tortueuses d'Istanbul. Tout comme le narrateur, on ressent de l'écoeurement puis de la fascination. Ce roman tient à la fois du conte oriental , du roman d'initiation, du poème en prose et du guide touristique ! On retient également l'amour immortel entre la mère et le fils.

L'écriture est à la fois plus poétique et plus fluide que celle d'Orhan Pamuk.

Vraiment un chef d'oeuvre !

Le Première femme, Seuil Collection Oeuvres étrangères et Poche
Le Première femme, Seuil Collection Oeuvres étrangères et Poche

Le Première femme, Seuil Collection Oeuvres étrangères et Poche

Commenter cet article

À propos

Mes chers lecteurs, mes chères lectrices, voici mon blog construit essentiellement autour de mes oeuvres afin de partager et d'échanger avec vous. Vous aurez l'accès aux livres, aux reportages et interviews, radio ou TV, aux articles de presse, etc... Aussi, vous pourrez me demander des dédicaces. Alors à bientôt. "On n’habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c’est cela et rien d’autre. ». E.M. Cioran, Aveux et anathèmes. Blog créé par Zühal Türkkan et Leyla-Gün Gürsel.

Articles récents